Alther : Entreprises & Handicap la mobilisation utile
Alther Alsace : les handicaps
Organisme gestionnaire : Action et Compétence - offre de services définis et financés par l'Agefiph

Quel est l'intérêt de se faire reconnaitre Travailleur Handicapé* :

 
À améliorer mes conditions de travail

 

Par un aménagement de mon poste de travail adapté à mon handicap
Pour que je sois toujours reconnu/e pour mes compétences et non pour mon handicap

 
À évoluer dans mon métier
 

Par des formations adaptées à mon handicap
En bénéficiant de prestations spécialisées pour faire évoluer mes compétences au sein de mon entreprise

 
À orienter mon avenir professionnel en fonction de mon état de santé et à éviter de perdre mon emploi pour «inaptitude»
 

En anticipant l’évolution de mon handicap
En favorisant le maintien dans mon entreprise
En envisageant une reconversion à un nouveau métier

 
Faire reconnaître son handicap :
Télécharger le document complet en cliquant ici.   
 

Les handicaps


« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ».

Le handicap auditif :
La perte auditive totale est rare. La plupart des déficients auditifs possèdent « des restes auditifs » pour
lesquels les prothèses auditives apportent une réelle amplification. Selon les cas, ce handicap s’accompagne
ou non, d’une difficulté à oraliser. En France, sur 6 millions de personnes sourdes et malentendantes, 100 000 utilisent le langage gestuel.

Le handicap visuel :
Il concerne les personnes aveugles, mais aussi, dans la majorité des cas, les personnes malvoyantes. Dans
certains métiers, une personne daltonienne peut-être reconnue comme handicapée. En France, 1 500 000 personnes malvoyantes, 60 000 sont aveugles.

Le handicap moteur :
Il recouvre l’ensemble des troubles pouvant entrainer une atteinte partielle ou totale de la motricité,
notamment des membres supérieures et/ou inférieurs. Certaines déficiences motrices d’origine cérébrale
peuvent également provoquer des difficultés pour s’exprimer, sans altération des capacités intellectuelles.
En France, plus de 8 millions de personnes sont touchées par une déficience motrice.

Le handicap psychique :
Aucune définition exhaustive n’est possible, d’autant que la terminologie psychiatrique (névrose, psychose….) est seulement maitrisée par les psychiatres. Néanmoins on peut retenir que les personnes atteintes de difficultés d’ordre psychique souffrent d’un malaise qui peut se traduire, à certains moments, par des comportements déroutants pour les autres, car éloignés des conduites convenues et habituelles.

Le handicap mental : 
C’est une difficulté à comprendre et une limitation dans la rapidité des fonctions mentales sur le plan de la compréhension, des connaissances et de la cognition. Les incapacités qui en découlent peuvent avoir des degrés différents et perturber l’acquisition de la mémorisation des connaissances, l’attention, la communication, l’autonomie sociale et professionnelle, la stabilité émotionnelle et le comportement.

Les maladies invalidantes :
Toutes les maladies respiratoires, digestives, parasitaires, infectieuses (diabète, hémophilie, cancer,
…) peuvent entrainer des déficiences ou des contraintes plus ou moins importantes. Elles peuvent être
momentanées, permanentes ou évolutives. Près de la moitié des maladies invalidantes sont d’origine respiratoire ou cardio-vasculaire.


 





Haut de page ...

Alther 68-67, 140 Rue du Logelbach – 68000 COLMAR
Tél. : 03 89 29 36 17 - Fax : 03 89 41 47 97 - Info-alther68-67(at)aetc-alsace.com